Le régiment

« Si tu as tout perdu, souviens-toi qu’il te reste l’honneur »

« OMNIA SI PERDAS FAMAM SERVARE MEMENTO »


Il y a deux siècles et demi, sous le règne de Louis XV, un patriote hongrois proscrit, le Comte de BERCHENY, lève un régiment de « HOUZARDS », qu’il met au service de la France. Aprés s’être illustré sous l’ancien régime, le régiment participe aux guerres de la Révolution et de l’Empire, inscrivant sur son étendard les victoires de VALMY (1792), JEMMAPES (1792), CASTIGLIONE (1796) et EYLAU (1807).

Puis il est présent sur tous les champs de bataille où combat la France : Espagne, Crimée, Algérie, Syrie. En 1855 un nouveau nom de victoire enrichit l’étendard : SEBASTOPOL .

En 1870, il participe brillamment aux charges de la division Marguerite à Sedan. Dès août 1914, il est en Lorraine. En 1917, le régiment se bat devant Verdun et participe à l’exploitation finale de 1918. Deux nouvelles victoires s’inscrivent dans les plis de son étendard : LA MORTAGNE (1914) et LA SERRE (1918).

Le 10 mai 1940, il pénètre en Belgique. Il combat au Mont Dieu où 400 hussards stoppent pendant 3 jours au prix de lourdes pertes l’avancée de 5 bataillons allemands. Dissous après l’armistice, il renaît dans la Résistance et participe à la libération de la France dans la poche de St-Nazaire.

En mars 1946, BERCHENY part pour l’Algérie où il devient parachutiste au sein de la 25e Division Aéroportée. A partir de 1948, un de ses escadrons combat en Indochine. En 1956, il participe aux opérations du Rif marocain puis en Algérie, dans le Constantinois et l’Est Algérois. En 2004, l’étendard se pare de l’inscription AFN 1952-1962 . Il regagne la métropole en juillet 1961 à Sedan puis, en novembre 1963, rejoint Tarbes son actuelle garnison.

Aujourd’hui le 1er Régiment de hussards parachutistes est le régiment blindé de la 11e brigade parachutiste. Ses missions sont orientées vers l’intervention blindée, le combat antichar et la recherche de renseignement.

Le régiment est structuré en 3 escadrons blindés, un escadron de reconnaissance et d’intervention antichar, un escadron de commandement et de logistique, un escadron de base et d’instruction et une unité de réserve de régiment professionnalisé (URRP).

Il participe depuis trente ans aux nombreuses missions extérieures où est engagé l’armée française, en particulier au Liban, au Tchad, en R.C.A., au Gabon, au Rwanda, en Nouvelle-Calédonie. Il prend part à la guerre du golfe en 1991 avec 2 escadrons. Plus récemment, il a été engagé dans les Balkans, en Haïti, au Sénégal et en République de Côte- d’Ivoire.