Biographie du chef de corps

LCL-RONDETColonel Renaud RONDET

Après avoir préparé le concours de Saint-Cyr au Prytanée militaire de La Flèche, il est admis à l’Ecole Spéciale Militaire en 1994. A l’issue de sa scolarité, il choisit de servir dans l’Arme Blindée Cavalerie et rejoint l’Ecole d’application de son arme à Saumur.

Affecté au 1er régiment de hussards parachutistes à l’été 1998, il y occupe, au cours de trois affectations successives, les fonctions de chef de peloton sur ERC90 au 4e escadron (1998-2001), de commandant d’unité du 1er escadron (2003-2005) puis de chef du bureau opérations et instruction (2010-2012). Il sera engagé avec le régiment dans quatre opérations extérieures : comme chef de peloton d’éclairage en Albanie (1999) puis en Bosnie-Herzégovine (2001), comme commandant d’unité en République de Côte d’Ivoire (2004) puis comme chef des opérations à l’état-major interarmées au Tchad (2011). Il effectue également une mission de courte durée au Sénégal comme chef de peloton sur AML 90 (2000).

A deux reprises, il sert comme officier instructeur à l’Ecole Spéciale Militaire comme chef de section au 3e bataillon (2001-2003) puis comme commandant d’unité au 4e bataillon (2006-2008).

Admis au Cours Supérieur d’Etat-Major en 2008, il occupe pendant six mois les fonctions d’assistant militaire du chef d’état-major de la FINUL au Liban. Il est breveté du Collège Interarmées de Défense en 2009.

En 2012, il est affecté au Centre d’Entraînement des Postes de Commandement comme chef du bureau entraînement. Il y est notamment responsable de l’entraînement des états-majors de brigade ainsi que de la mise en condition avant projection des postes de commandement engagés en opération (brigade Lafayette en Afghanistan, PCIAT Serval au Mali, PC de la FCR au Liban, EMT du GTIA Licorne en République de Côte d’Ivoire).

Son expérience des opérations et de l’entraînement le conduisent, de 2014 à 2016, à servir à l’état-major des armées (division Emploi des forces) où il est plus particulièrement en charge de la préparation opérationnelle de la Force interarmées expéditionnaire franco-britannique en liaison avec le ministère de la Défense britannique et de la tutelle de l’Eurocorps au profit du chef d’état-major des armées.

Inscrit au tableau d’avancement pour le grade de colonel en décembre 2015, il prend le commandement du 1er régiment de hussards parachutistes le 1er juillet 2016.

Il est marié et père de cinq filles.